Violences, citoyenneté et inégalités au Mexique

Nous avons le plaisir de vous inviter au séminaire exceptionnel Violences, citoyenneté et inégalités au Mexique qui se déroulera le 7 décembre 2012 de 14 h à 17 h dans les locaux du laboratoire.

Nous écouterons deux chercheuses du Centro de Investigaciones Interdisciplinarias en Ciencias y Humanidades (CEIICH), de l’Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM) :

Laura Loeza Reyes, chercheuse invitée à PRINTEMPS, interviendra sur le thème Passé, présent et tension dans le futur: le difficile processus de construction de l’identité citoyenne au Mexique. 

Lire l’interview de Laura Loeza sur ce blog

Discutant : Pierre Tripier, professeur émérite de sociologie (Printemps)

María del Carmen Legorreta, chercheuse invitée au Centre d’études et de recherches internationales/CERI (Sciences Po), interviendra sur le thème Clientélisme, illégalité et violence à la frontière sud du Mexique. Le cas du Chiapas

Discutant : Jean Rivelois, chercheur à l’Institut de recherche pour le développement (IRD)

La séance débutera par un bref reportage vidéo (ci-dessous en version encore non sous-titrée) et se clôturera par un court-métrage d’animation qui apporteront des éclairages complémentaires à ces problématiques.

Ce séminaire est organisé par Isabelle Lacroix et Natalia La Valle, post-doctorantes associées au Printemps.

Un grand merci à UniversiTV (webTV des étudiants de l’Univ. de Montréal) et à l’association La Pause/La Pause Cinéma (projection de films de réalisateurs latino-américains) pour avoir mis à disposition les matériaux filmiques.

Laboratoire Printemps, Bât. Vauban, 47 boulevard Vauban, 78280 Guyancourt
Plan d’accès



Citer ce billet
Printemps (2012, 19 novembre). Violences, citoyenneté et inégalités au Mexique. Printemps. Consulté le 24 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/t0m6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.