À propos

Printemps. Le nom de notre laboratoire évoque plus des images de nature en éclosion dans le parc de l’université de Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines que des réalités professionnelles. C’est pourtant l’acronyme choisi par son fondateur, il y a maintenant 25 ans, pour résumer les trois grands axes de recherche en sociologie : professions, institutions, temporalités.

Le laboratoire rassemble désormais 85 membres, permanents ou associés, affiliés à l’université ou au CNRS, sous l’égide de son directeur Laurent Willemez. Professeurs, maîtres de conférences, enseignants-chercheurs, ingénieurs de recherche et d’étude, doctorants et post-doctorants réunis une fois par mois au cours de notre séminaire général.  La grande majorité d’entre nous sont des sociologues, qu’ils se penchent de plus près sur les enjeux professionnels, la sociologie du travail, de l’éducation, du langage et du temps, des relations professionnelles et du droit… Certains d’entre nous ouvrent le dialogue par le biais de la démographie (discipline de plusieurs chercheurs du laboratoire) mais aussi de l’anthropologie ou de l’histoire sociale. La réflexion méthodologique en particulier sur l’activité de catégorisation, la prise en compte du longitudinal et des parcours biographiques est aussi une marque de fabrique des recherches menées au Printemps.

Nous publions des articles, des ouvrages, et mettons la main à la pâte dans des comités de rédaction ou des maisons d’édition (travaux dont vous trouverez le détail sur nos pages du site officiel de notre laboratoire). Nous organisons des colloques (comme Les sources de la mondialisation, en septembre 2012) Et bien sûr, nous enseignons à l’université, faisons des enquêtes de terrain, animons et participons à des séminaires, écrivons et communiquons dans différentes arènes académiques, spécialisées et grand public…

Alors pourquoi ce carnet de recherches, en plus du reste ?

Pour vous montrer notre recherche en train de se faire. En effet, sur quoi travaillons-nous, en ce moment même ? L’objet de ce blog est de le raconter. Dans l’immédiat, hors du temps long des revues expertisées par les pairs et du temps éditorial, les chercheurs du laboratoire Printemps présenteront leurs travaux en cours, leurs interrogations. Les multiples réflexions qui mènent au choix d’un axe de recherche, d’une problématique de publication. Le but est de faire connaître nos travaux en cours et, si possible, d’autant mieux ouvrir le dialogue avec nos pairs et le monde qui nous entoure.

Le laboratoire Printemps compte vingt-sept doctorants. Entre écriture de thèse, activités d’enseignement, publications, certains prendront le temps d’expliquer le sujet qui les occupent plusieurs années de recherches, mais aussi d’évoquer leurs lectures, et eux aussi, eux d’autant plus, les questions de méthode, d’éthique, de choix d’écriture cornéliens. Peut-être même quelques questions existentielles sur ce qu’est le métier de doctorant aujourd’hui. Et même sur l’existence d’un tel métier. Après tout, au Printemps, nous analysons tant de professions que nous pouvons aussi nous pencher sur les nôtres.

Carnet de recherches du laboratoire Professions, Institutions, Temporalités